Fichier 3 ACTUALITÉS GROUPAMA FORÊTS ASSURANCES

Assemblée Générale 2020 de Groupama Forêts Assurances

• présentation du premier rapport de son comité scientifique
• hommage à son président sortant Yves Lesgourgues
• nomination de son nouveau président Frédéric Duboscq

Un contexte sanitaire doublement inédit

L'Assemblée Générale 2020 de Groupama Forêts Assurances, la dernière pour le Président Yves Lesgourgues et la première à avoir lieu de manière différée en raison de la pandémie, s'est tenue le 28 août au Capc, Musée d'Art Contemporain de Bordeaux.L'Assemblée Générale 2020 de Groupama Forêts Assurances, la dernière pour le Président Yves Lesgourgues et la première à avoir lieu de manière différée en raison de la pandémie, s'est tenue le 28 août au Capc, Musée d'Art Contemporain de Bordeaux.Alors qu'une crise sanitaire majeure et inédite est à la Une de l’actualité de la santé publique, les forêts sont, elles aussi, au coeur des préoccupations de leurs gestionnaires et assureurs. Leur font écho les phénomènes planétaires de dépérissement des forêts dus aux changements climatiques avérés et à venir, pouvant affecter nos capacités à bénéficier des ressources forestières et à en assurer la pérennité.

Une activité 2019 en augmentation en termes de surface et de cotisations

Le Président Lesgourgues s’est félicité qu'en 2019 l’activité d’assurance en dommages de Groupama Forêts Assurances ait progressé de 7% en termes de surface et de 8% en termes de cotisations.Le Président Lesgourgues s’est félicité qu'en 2019 l’activité d’assurance en dommages de Groupama Forêts Assurances ait progressé de 7% en termes de surface et de 8% en termes de cotisations. "Ce développement significatif s’inscrit dans une lente mutation du comportement des sylviculteurs face au risque en forêt à l’occasion de laquelle l’assurance apparait comme la voie privilégiée de sécurisation des richesses produites."

Puis il a passé la parole au Directeur Général Pascal Mayer pour le rapport d’activité :

En 2019, la Mutuelle a enregistré relativement peu de sinistres malgré un contexte mondial assombri par de grands incendies forestiers. Groupama Forêts Assurances a ainsi été amené à régler 153 000 € d’indemnités (un montant lié pour moitié au grand incendie d'Ychoux/Landes/juillet 2019) et à provisionner 101 000 €.L’activité d’assurance en dommages a progressé :

➔ 17 038 ha supplémentaires assurés en dommages (+7%)
➔ 131 K€ de cotisations supplémentaires (+8%)
➔ 342 M€ assurés en incendie en 2019 contre 311 M€ en 2018 (+ 10%)
➔ 226 M€ assurés en tempête en 2019 contre 209 M€ en 2018 (+8%)

Le résultat net de la Mutuelle s'établit à +985 K€ (résultat quasiment identique à 2018) et ses fonds propres atteignent 25 millions d’euros.Le résultat net de la Mutuelle s'établit à +985 K€ (résultat quasiment identique à 2018) et ses fonds propres atteignent 25 millions d’euros.

Avec un ratio de solvabilité qui se maintient à près de 700%, Groupama Forêts Assurances reste solide dans un contexte de pandémie où l'économie tarde à redémarrer et où le réchauffement climatique est plus que jamais porteur de risques - y compris sanitaires - pour les massifs forestiers.

Vers une analyse du risque plus responsable et une aspiration à un degré de naturalité maitrisé

Dans son exposé Yves Lesgourgues s’alarmait à propos de la sous-estimation des risques toujours vivace au sein du monde forestier :Dans son exposé Yves Lesgourgues s’alarmait à propos de la sous-estimation des risques toujours vivace au sein du monde forestier :

« …prétendre faire une gestion durable sans se prémunir contre les risques, et singulièrement lorsque ceux-ci sont assurables, me parait pour le moins dangereux, voire irresponsable. »

Pour pallier le constat d’une relative faiblesse dans la caractérisation et le suivi en temps réel des phénomènes climatiques, Yves Lesgourgues fut moteur de la création par Groupama Forêts Assurances d’un Conseil scientifique dont le Président Laurent Piermont a présenté son premier rapport au cours de cette Assemblée Générale.

Se faisant le portevoix du monde sylvicole, de plus en plus attaqué - notamment sur les réseaux sociaux – par les adeptes d’un degré de « naturalité » toujours plus élevé et les opposants aux coupes rases - Yves Lesgourgues rappelait l’outrance qu’il y a à dénoncer « l’industrialisation » de la forêt « alors qu'on ne récolte de 50% de l'accroissement annuel de celle-ci et que le nombre d'entreprises du sciage ou de l'exploitation forestière s'effondre »… et le danger qu’il y a à prôner le « réensauvagement » tout en exigeant « que la forêt devienne un « bien commun » faisant ainsi fi des 17 millions de propriétaires forestiers en Europe. »

Espérant que les premiers mots du nouveau Ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, « une forêt ça se cultive et ça s’exploite » soient suivis d’effets, Yves Lesgourgues confirmait quitter la présidence de Groupama Forêts Assurances, Groupama ayant, dans le cadre de sa re-mutualisation (2018) porté à 65 ans l’âge limite des administrateurs.

Hommage à Yves Lesgourgues acteur majeur du monde forestier

Pascal Mayer, directeur Général et Laurent Poupart, Président de Groupama Nord-Est, rendaient ensuite hommage à Yves Lesgourgues, ingénieur des Ponts, des eaux et Forêts qui a occupé de nombreuses fonctions aussi bien en forêt publique qu’en forêt privée. En première ligne lors du passage de Klaus en tant que Directeur du Centre régional de la propriété forestière d’Aquitaine, il continue à s’intéresser aux problèmes liés à la gestion forestière, en France et à l’étranger. Quittant la présidence du CA de Groupama Forêts Assurances, il poursuivra ses missions de gestion de domaines forestiers familiaux.Pascal Mayer, directeur Général et Laurent Poupart, Président de Groupama Nord-Est, rendaient ensuite hommage à Yves Lesgourgues, ingénieur des Ponts, des eaux et Forêts qui a occupé de nombreuses fonctions aussi bien en forêt publique qu’en forêt privée. En première ligne lors du passage de Klaus en tant que Directeur du Centre régional de la propriété forestière d’Aquitaine, il continue à s’intéresser aux problèmes liés à la gestion forestière, en France et à l’étranger. Quittant la présidence du CA de Groupama Forêts Assurances, il poursuivra ses missions de gestion de domaines forestiers familiaux.Reconnu pour la clairvoyance de ses analyses, sa bienveillance et son humour caustique, Yves Lesgourgues est également le co-auteur du premier polar forestier, « Le Scolyte », récemment publié.

Premier rapport du Conseil scientifique

Président du Conseil scientifique créé en 2018 afin d’assurer une veille concernant les incendies de forêt, les tempêtes, les problèmes phytosanitaires, tout en formulant des recommandations utiles pour les orientations futures de GFA Misso, Laurent Piermont précisait que les travaux se sont principalement concentrés autour des trois sujets ayant marqué l’actualité récente : la pandémie due à la Covid-19 ; les grands feux de forêt australien ; les réflexions et débats sur la contribution de la gestion forestière à l’atténuation du changement climatique (rapport intégral en pièce jointe).Président du Conseil scientifique créé en 2018 afin d’assurer une veille concernant les incendies de forêt, les tempêtes, les problèmes phytosanitaires, tout en formulant des recommandations utiles pour les orientations futures de GFA Misso, Laurent Piermont précisait que les travaux se sont principalement concentrés autour des trois sujets ayant marqué l’actualité récente : la pandémie due à la Covid-19 ; les grands feux de forêt australien ; les réflexions et débats sur la contribution de la gestion forestière à l’atténuation du changement climatique (rapport intégral en pièce jointe).

En synthèse, le Conseil Scientifique estime :

• « qu’un parallèle peut être établi entre la circulation du virus et celle des pathogènes forestiers, liées toutes deux à la grande mobilité d’humains de plus en plus nombreux et aux échanges mondialisés »,

• que « l’analyse de la situation australienne, pays dont les services de lutte contre l’incendie sont compétents et expérimentés, dont les écosystèmes sont adaptés aux incendies et aux sécheresses, montre que dans des circonstances exceptionnelles, des méga-feux peuvent survenir et brûler toute végétation, quels que soient les systèmes de gestion (ou de non-gestion). Considérant que ces circonstances ont déjà été rencontrées en Aquitaine (moins extrêmes et non cumulées toutefois), considérant aussi les grands incendies au Portugal et en Galice, le CS estime que de tels incendies peuvent avoir lieu en Aquitaine […] il met l’accent sur la continuité des espaces combustibles qui existe en Aquitaine et suggère de réfléchir à la rupture de cette continuité »,

• que le ou les modes de gestion forestière qui seront privilégiés dans le futur auront « des implications en termes financiers, de biodiversité, de séquestration de carbone et les choix qui seront retenus pour les politiques forestières auront un impact sur les conditions d’assurance de ces forêts… » (voir détails en page 9 du rapport).

Nouveau bureau, sous la présidence de Frédéric Duboscq

Également touchés par la limite d’âge, sept membres (Yves Lesgourgues – Béatrice de Urtasun – Xavier de Coincy – Anne Bernard – Jean-François Galban – Annick Boyreau-Vivez – Nathalie Morlot) ont quitté le Conseil d’administration. Quatre nouveaux administrateurs ayant été recrutés en 2019, trois nouveaux administrateurs ont – en complément - été nommés en 2020 : Nicolas Lafon, Jérôme Martin, Benoît Vauxion.Également touchés par la limite d’âge, sept membres (Yves Lesgourgues – Béatrice de Urtasun – Xavier de Coincy – Anne Bernard – Jean-François Galban – Annick Boyreau-Vivez – Nathalie Morlot) ont quitté le Conseil d’administration. Quatre nouveaux administrateurs ayant été recrutés en 2019, trois nouveaux administrateurs ont – en complément - été nommés en 2020 : Nicolas Lafon, Jérôme Martin, Benoît Vauxion.

Après avoir élu son président Frédéric Duboscq (sylviculteur, directeur général d’Ecoland - administrateur de la caisse locale d’Aquitaine depuis 2000, administrateur de GFA (MISSO) depuis 2012 et vice-président depuis 2019), le Conseil d’administration a constitué son bureau : Vice-président : Stéphane Latour (sylviculteur) - Trésorier : Gilles Duclos (expert forestier) - Secrétaire : Sophie Gaston (sylvicultrice).

« …je suis extrêmement reconnaissant aux membres du conseil d’administration de m’avoir accordé leur confiance et je suis très motivé de continuer à servir notre mutuelle, notamment après Yves Lesgourgues dont le dialogue est la marque de fabrique. Je m’inscris entièrement dans son sillage. » Frédéric Duboscq